jeudi 10 mars 2016

Meissa blouse

J'aime coudre.

En même temps, pour tenir un blog de couture, c'est plutôt une bonne nouvelle.

Mais avant de pouvoir coudre un modèle. Il faut choisir le patron. Jusque là, rien de grave, si ce n'est les achats compulsifs de patrons, sans parler des tissus qui finissent par nourrir ZE stock. Mais bon... Toute couturière qui se respecte se reconnaitra dans ces lignes. Je ne suis pas un cas isolé, loin de là.


Une fois en possession du patron, il faut le recopier (oui, je ne découpe pas mes patrons. Je les recopie...) C'est une activité qui ne me réjouit pas. Je dois être plutôt motivée pour m'y mettre.

Il faut ensuite passer à l'étape découpage... Je sens alors une chape de plomb tomber sur moi. Le découpage, ce n'est pas mon truc. Autant avec du tissu, ni une , ni deux, je m'y mets, autant sur du papier... bof. Rien de motivant (si ce n'est l'idée d'avoir ensuite des pièces de papier à reporter sur mon tissu).
http://ilmioblogcouture.blogspot.it


http://ilmioblogcouture.blogspot.it



Mais alors là... Comble du comble avec ce patron Papercut Patterns... En plus de la corvée du découpage des pièces, j'ai dû découper le livret(???) et puis, tenez vous bien, le PLIER en une sorte d'accordéon pour le constituer... Bref, ceci a achevé toute mon énergie de l'après midi. Décidée à couper une toile pour cette Meissa blouse pour déterminer ma taille, je renonce et remets cela à plus tard. Abattue!!

Le lendemain je valide la toile et me lance dans la coupe du tissu, un chambray plutôt foncé retrouvé dans ZE Stock.
Avec une extrême minutie je procède au découpages pièces, puis assemblage des pièces.
Me voilà arrivée à l'étape fatidique du col. Je suis toujours en mode doucement mais surement, je prends alors le temps de chercher des infos complémentaires au livret de Papercut et je trouve un pas à pas hyper clair et détaillé sur la pose de ce col ici
Et je dois dire que, si cette étape me faisait peur, je m'en suis bien sortie et, tout compte fait cela n'est pas si terrible!
http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it





Le reste procède sans encombres. Une vraie partie de plaisir (même les boutonnières avec ma Rolls de MAC). Le fait que les empiècements des épaules soient complètement doublés avec des coutures invisibles rend hyper bien et du coup, aucune couture ne gratte. C'est appréciable et tellement, mais tellement joli...

Alors si j'ai vraiment râlé sur les premières étapes, je dois dire que j'ai adoré coudre cette chemise et je craquerais bien tous les jours pour la mettre.

mardi 8 mars 2016

Sur-blouse Sofia

Les patrons C'est dimanche sont à croquer et font craquer. J'ai déjà réalisé une version de la veste Dublin ici, puis une autre ici et enfin une troisième ici. Addict,moi? Je ne vois pas de quoi vous voulez parler... Mais aussi de la blouse Manhattan ici et d'une autre Manhattan mais en version chemise de nuit ici. Je ne pouvais, bien évidemment m'arrêter là et j'ai cousu la sur-blouse Sofia ici. Une surtunique faite pour être superposée à une robe je crois que je superpose sur un t-shirt, tout simplement. Le col est très large. Il faut, je pense, prévoir un tour de cou ou petit foulard mais... qu'est ce que j'aime ces petits cous à embrasser...

Toujours en mode #àbasleschutes et #àmortZESTOCK j'ai récupéré un coupon de laine bouillie jaune (tissu qui avait été utilisé pour deux vestes Dublin du printemps dernier) et un coton crème à pois dorés fraîchement rapporté par une collègue couseuse. 
Encore merci ;)


J'ai rallongé de 3 cm les manches, le dos et le devant du patron puisque ma fille ne la portera pas sur une robe mais plutôt sur un jeans ou short. J'ai aussi diminué la largeur des manches parce que je les trouvais un peu trop larges pour ensuite passer sous un manteau et trop encombrantes. Bref, elle est tip-top! Elle plait beaucoup à Miss A quid ensemble à un bouton d'or qui appelle le printemps à grand cri!!

Des photos? En veux-tu, en voilà!

http://ilmioblogcouture.blogspot.ithttp://ilmioblogcouture.blogspot.it



lundi 7 mars 2016

Marinière

L'aventure "àbasleschutes et #àmortZESTOCK se poursuit avec un coupon de polaire noire retrouvé tout au fond de la boite des tissus. Autrement dit celui qui se cache sous des strates qui se sont superposées au dessus au fil du temps. S'en suit un processus de sédimentation, comme dirait mon ami Bertrand. Jusqu'à ce que la tornade, effet "c'est bientôt le printemps", se saisisse du tout et redécouvre tout cela. Bref, ce coupon de polaire doit être là depuis... ouf... plus encore. 

Une chose est sûre. Cette marinière n'aurait jamais existé sans cette découverte parce que la couture de la polaire et moi... On n'est pas les meilleures amies du monde. Je ne suis pas vraiment fan de cette matière.

Et ben alors? 

Et ben alors... 

Je l'ai utilisée quand même avec un bout de dentelle hérité d'une vieille voisine et d'une chute de coton japonais d'une N.ième blouse Marthe ici qui ont eu le mérite de donner un coup de peps à cette polaire qui fera une heureuse pour les quelques journées de froid qui malheureusement nous attendent encore avant l'arrivée du vrai printemps.
Le patron que j'ai suivi est celui de la marinière du livre "Couture facile pour fillettes coquettes" de Mayumi Minowa, éditions de Saxe en taille 6 ans.


http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

Et vous? Vous l'auriez cousue cette polaire? ;)

vendredi 4 mars 2016

Principessa

Ma période #àbasleschutes et #àmortZESTOCK continue. Je m'attaque maintenant à ces coupons que je garde parce que, trop grands pour être jetés mais pas si grands pour être utiles. Sauf quand on a encore une fillette de 5 ans avec donc un tronc et des bras de taille encore raisonnables. 

Voilà pourquoi j'ai attrapé ce coupon de piqué de coton que j'avais utilisé pour faire une veste à Miss B. Il a donc aujourd'hui rencontré le patron de T-shirt manches longues du livre "Couture facile pour fillettes coquettes" de Mayumi Minowa, éditions de Saxe. Je voulais aussi tester les appliqués à force de voir des prodiges du style sur instagram. J'ai alors choisi une vraie couronne de princesse que j'ai coupée dans un tissu japonais à fleurs, thermocollée puis appliqué sur la manche gauche du T-shirt avant de la coudre évidemment. J'avais aussi pris soin de thermocoller l'envers de ma manche pour coudre mon appliqué sans problème. Le résultat  est plutôt chouette. J'attends les commentaires de ma cliente ;-)


http://ilmioblogcouture.blogspot.it



http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

http://ilmioblogcouture.blogspot.it

Pour ce qui est du modèle, il est très bien. Les seules modifications apportées sont une découpe arrondie en bas des devants et dos pour donner un peu de mouvement. Je l'ai entièrement cousu à la surjeteuse, y compris les bas des manches. 

Google+ Followers

Une erreur est survenue dans ce gadget